Assurance maladie / Déficit : “il faudra des efforts de tous”

Le directeur général de l’assurance maladie, Frédéric van Roekeghem a estimé jeudi qu'”il faudra des efforts de tous”, y compris des assurés, pour redresser les comptes de cette branche, en réaction à des pistes gouvernementales pour 2011 dévoilées dans la presse.

Les Echos ont dévoilé jeudi des mesures d’économies pour l’assurance maladie que le gouvernement compterait introduire dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2011. Mais ni le ministère du Budget ni celui de la Santé n’ont confirmé à l’AFP que ces pistes avaient été arbitrées.

Le plan dévoilé par le quotidien économique, qui prévoit 2,5 milliards d’euros d’économies, contient notamment des mesures qui touchent les assurés avec une réduction des taux de remboursement pour certains médicaments, les consultations de médecins ou encore certains frais d’hospitalisation.

“La situation de l’assurance maladie n’est pas bonne principalement du fait de la crise économique”, a commenté M. van Roekeghem, interrogé sur l’article des Echos en marge d’un point presse de l’assurance maladie. “Pour sortir de cette situation, il faudra des efforts de tous, des caisses d’assurance maladie (…), mais aussi des professionnels de santé, et vraisemblablement des assurés”, a-t-il poursuivi.

Tout en appelant à “garder un peu de recul” sur les mesures évoquées, le gouvernement n’ayant encore fait aucune annonce, M. van Roekeghem a jugé qu’il s’agissait d'”un effort important, mais nécessaire”. “Les derniers chiffres de comparaison internationale montrent que la France est très bien placée dans la maîtrise de ses dépenses de santé du point de vue des cinq dernières années”, a-t-il par ailleurs souligné.

Début juillet, l’assurance maladie avait de son côté suggéré plusieurs pistes pour économiser 2,2 milliards d’euros en 2011, dont certaines figurent parmi les mesures évoquées jeudi.

Selon les dernières estimations officielles, le déficit de l’assurance maladie pourrait s’élever à 13 mds en 2010. Un plan d’économies de 2,5 mds permettrait de le stabiliser en 2011.

Paris, 16 sept 2010 (AFP)


Laissez votre avis