Assurance maladie : la délivrance de médicaments génériques soumise à des objectifs

L’assurance maladie et les trois principaux syndicats de pharmaciens ont signé aujourd’hui un accord visant à mettre en place des objectifs départementaux de délivrance de médicaments génériques. Cette mesure entrera en vigueur vendredi, après la parution au journal officiel.

Malgré une forte présence des médicaments génériques sur le marché français (80% en moyenne), Il existe malgré tout de grandes différences de distribution entre certains départements de l’hexagone (le taux varie de 64% à 86% suivant les territoires). L’accord entre l’assurance maladie et les syndicats de pharmaciens porte sur 58 départements qui se placent en dessous de la moyenne nationale. Le but est d’atteindre le taux de pénétration de 80% dans ces zones d’ici à la fin 2010.

Pour le reste des départements, l’objectif est de maintenir le cap des 80% sur l’année 2010. La Guadeloupe (64%), Paris (67%) et la Guyane (67%) sont les mauvais élèves de l’hexagone, par contre la Lozère (86%), le Tarn-et-Garonne (86%), l’Aveyron, le Gers ou encore les Deux-Sèvres (85% tous les trois), font figure de leaders.

La Sécu a également établit des objectifs nationaux de pénétration en ce qui concerne plusieurs nouvelles molécules associées à des médicaments génériques (clopidogrel, valaciclovir, losartan ou encore venlafaxine). L’assurance maladie estime d’ailleurs qu’une économie de plus de 300M d’euros en 2010 serait à prévoir grâce à ces nouveaux médicaments. La bonne santé des génériques en France à permis à la Sécu en 2009 d’économiser plus d’un milliard d’euros en 2009.


Laissez votre avis