Complémentaire santé obligatoire: les entreprises sont prêtes

L’obligation légale imposée aux entreprises les obligeant de proposer une couverture collective aux salariés, sera appliquée dès le 1er janvier 2016 selon l’accord national interprofessionnel (ANI) de 2013.

Ce que la loi impose pour les mutuelles entreprises

Les entreprises devront financer à hauteur de 50% cette mesure qui consiste à faire bénéficier les salariés d’une couverture santé tel une mutuelle complémentaire ou encore auprès d’une institution de prévoyance.
Selon un sondage publié le 24 novembre 2015 qui a été réalisé par la société Viavoice pour le quotidien Le Figaro, France Info ainsi que pour le groupe Harmonie mutuelle, les entreprises semblent prêtes à accueillir cette nouvelle directive en y répondant de manière favorable.

Les dirigeants sont dans les temps

Toujours selon le sondage Viavoice, 90% du patronat dirigeant plus de 50 salariés dans leur entreprise ont confirmés que leurs sociétés étaient déjà aux normes ou bien le seront dans peu de temps.
Les entreprises disposant de 6 à 9 salariés sont quant à elles prêtes autour d’un pourcentage qui atteint 98%.
Du coté des salariés, 77% d’entre eux disent être optimiste quant aux engagements qui seront tenus par leur entreprise, le taux monte même à 86% pour les salariés travaillant dans des entreprises comprenant plus de 250 employés.
Cependant, il a été révélé que 70% des salariés semblent être au courant de cette nouvelle mesure, mais que seulement la moitié ont déclarés qu’ils n’avaient pas été directement informés officiellement par leurs supérieurs, alors qu’en revanche 82% des dirigeants affirment avoir alertés officiellement les salariés de cette mesure.

Les salariés plus pessimistes

60% des salariés et des dirigeants sondés ont révélés également que le dispositif proposé permet un investissement positif pour la santé des salariés, mais 30% estiment que ce dispositif pourrait ajouter une charge supplémentaire imposée aux employés.
63% des salariés espèrent de cette mesure, qu’elle leur apportera de meilleurs remboursements au niveau des soins.
En revanche, 31% des dirigeants avouent n’y trouver aucun bénéfice.
L’enquête menée montre aussi qu’il revient à l’entreprise de contribuer à la bonne santé des salariés pour près de 82% des employeurs, ainsi que pour 80% des salariés.
76% des employeurs pensent que cette tache revient aux salariés, alors que 76 % de ces derniers pensent que les services de santé au travail doivent prendre en charge les besoins médicaux d’un salarié.
32% des salariés sondés affirment qu’ils disposent de services médicaux contre 70% des dirigeants interrogés.
Le stress au travail est une maladie occasionnant énormément d’arrêts de travail, ce mal est donc à prendre en considération, et a été énoncé par 38% des salariés interrogés, approuvant que le stress au travail a besoin d’une mesure qui soit instauré en priorité.
Pour 15% des dirigeants sondés, il a été révélé qu’ils préfèrent des actions de prévention en matière d’hygiène, et 20% d’entre eux plébiscite plutôt la sécurité en milieu professionnel.
Concernant les mesures permettant de concilier vie familiale et entreprise, elles sont citées par 17% des employés et ne le sont que par 8% des employeurs.

Un accès facile à la mutuelle pour entreprise

Des outils sont proposés aux chefs d’entreprise pour leur permettre de trouver une mutuelle efficace pour leur salarié et cela rapidement. C’est notamment le cas du spécialiste en comparaison de mutuelle Agissonspourlegalite.fr et son comparatif de mutuelle entreprise qui permet à tout dirigeant de recevoir des propositions en fonction des besoins (nombre de salariés…)
Le sondage effectué par Viavoice a été réalisé récemment auprès de 1.001 salariés travaillant dans le secteur privé et publique, ainsi que 305 dirigeants d’entreprise du secteur privé.