Santé étudiante : Un rapport du Défenseur des droits clou la LMDE au pilori

La situation de la LMDE va de mal en pis, révèle un rapport du Défenseur des droits que s’est procuré le Parisien

Placée sous tutelle depuis le mois de février, du fait d’un déficit sans précédent, la LMDE ne s’en sort pas. Alors que le jeudi 7 mai, la MNT annonçait le retrait de sa candidature dans les négociations pour la LMDE, le mardi 12 mai le Parisien dévoile un nouveau rapport au vitriol de la mutuelle étudiante.

Le Défenseur des droits indique même qu’il est urgent que l’état agisse avant la fin du mois d’août. Selon le rapport, les manquements de la LMDE mettent en danger la santé des étudiants qui faute de moyens et de remboursements dans les délais renoncent à se faire soigner.

Le rapport du défenseur des droits dénonce une fois de plus des retards de remboursements et d’attribution de carte vitale, mais également la mauvaise prise en charge des affectations longue durée (Cancer, diabète…), les problèmes de transmission des documents comme les feuilles de déclaration de médecin traitant et enfin la difficulté à entrer en contact avec la mutuelle.

Le Parisien rapporte que le Défenseur des droits déplore l’absence d’efforts de la LMDE pour régler ces problèmes qui sont pointés du doigt depuis plusieurs années.

La MNT s’était positionner pour se substituer à la LMDE, cependant considérant les conditions sérieuses n’étant pas pas réunies la mutuelle a préféré retirer sa candidature.


Laissez votre avis