Assurance Etudiants : Le coût de la rentrée universitaire va augmenter selon l’Unef et la Fage

Selon une enquête de l’Unef (Union Nationale des Étudiants de France) et de la Fage (Fédération des Associations Générales Étudiantes), rendue publique aujourd’hui, le coût de la rentrée universitaire 2010-2011 devrait augmenter de 2,5 à 3,3% par rapport à l’année précédente.

Dans une étude de l’Unef et de la Fage rendue publique ce lundi, la hausse moyenne des dépenses étudiantes à la rentrée (droits d’inscription, cotisation Sécurité sociale, restaurant universitaire, logement) devrait varier de 2,5 à 3,3 %. Selon la Fage, un étudiant francilien devra débourser 2.569,30 euros et un étudiant de province 2.171,92 euros, selon l’organisation, ce budget représente « l’addition des frais de vie du mois de septembre aux frais d’inscription et d’installation ».

Le logement reste le premier poste de dépense avec une augmentation de près de 8,1%M à Paris et de 5,6 % en province. En cause, « les loyers mais également du fait des frais d’assurances, des charges et de l’électricité ». La hausse des frais décrétés par le gouvernement représente selon la Fage « désormais 20 % du budget total des étudiants pour le mois de septembre ».

Toujours d’après la Fage, le ticket resto U augmenterait de 3,45 %, la Sécurité sociale étudiante de 1,07 %, les frais d’inscriptions en licence de 1,7 %, ceux en master et doctorat de 2,6 %. « Le coût annuel pour un étudiant non-boursier dans l’enseignement supérieur atteint désormais 14.500 euros », selon la Fage.

Pour le président de l’Unef, Jean-Baptiste Prévost, « les étudiants sont devenus la cible prioritaire de la politique de rigueur du gouvernement ». De son côté, la présidente de la Fage, Claire Guichet, réclame l’instauration « d’une allocation de rentrée étudiante » de 400 euros pour les boursiers et les étudiants issus de la classe moyenne afin que ces derniers soient capables « d’assurer l’accès de tous à la poursuite d’études ».

Sources : Les Echos


Laissez votre avis