Assurance / Sécheresse : Bruno Le Maire lance un fonds d’indemnisation pour les agriculteurs

Le ministre de l’Agriculture a annoncé des mesures concrètes pour faire face à l’impact « considérable » de la sécheresse sur les exploitations agricoles.

Le ministre de l’Agriculture a annoncé des mesures concrètes pour faire face à l’impact « considérable » de la sécheresse sur les exploitations agricoles.

Bruno Le Maire a d’abord lancé un processus d’indemnisation d’une centaine de millions d’euros pour les exploitants agricoles dans le cadre du FNGCA (Fonds national de garantie des calamités agricoles). Ce fonds couvre en moyenne 30% des dommages, il est alimenté par l’État et les agriculteurs eux-même. Bruno Le Maire qui s’est entretenu avec les préfets lundi a déclaré que les premiers arrêtés pourront entrer en vigueur dès le 12 juillet.

Le ministre qui a réuni mardi le Conseil de l’Agriculture afin de faire un bilan quant à la sécheresse qui touche désormais l’ensemble du territoire français, a souligné « l’urgence de la situation, notamment financière ». ce dernier a déclaré lors d’une conférence de presse avoir demandé aux différents acteurs d’ « organiser une solidarité nationale ». Les assureurs français en font partie.

Groupama, principal assureur agricole, « a accepté d’étendre la garantie en matière de responsabilité pour le transport, le stockage et la manipulation des pailles », qui présentent des risques accrus d’incendie lors des périodes de sécheresse, a rappelé le ministre. Joint par News Assurances, Groupama a confirmé cette mesure « à titre gracieux » pour ses agriculteurs.

Le cas des jeunes agriculteurs

Bruno Le Maire qui a insisté sur « le cas particulier des jeunes agriculteurs » qui avaient déposé leur dossier après la date limite du 15 avril, afin qu’ils soient réexaminés jusqu’à la date du 15 mai et qu’ils puissent être «étudiés de manière favorable ». Groupama a précisé qu’il s’agit des « jeunes agriculteurs en phase d’installation et qui donc n’ont pas pu s’assurer en multirisque à cette période ».

L’assureur a en outre ajouté qu’il était possible de pratiquer un report de cotisation comme la MSA, pour les agriculteurs en difficulté, « voire un allègement de portefeuille ». La MSA va également mettre en place des cellules de soutien psychologique afin de prévenir d’éventuels suicides.


Laissez votre avis