Assurance / Insécurité : 4,7 millions de français victimes de vols, 1,2 million de violences

Quelque 4,7 millions de Français ont été victimes en 2009 de vols et tentatives et près de 1,2 million de violences physiques et sexuelles, selon une enquête que l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) rendra publique mardi.

C’est la quatrième enquête de victimation de ce type menée par l’observatoire et l’INSEE, qui vise à connaître le ressenti des Français sur l’insécurité avec d’autres données que les statistiques officielles de la délinquance.
Plus de 16.500 personnes de 14 ans et plus ont répondu aux questions, selon cette enquête que s’est procurée l’AFP samedi. Ils ont fait part, pour 20,5%, de leur sentiment d’insécurité, un taux en augmentation de 1% par rapport à 2008 et “en forte hausse depuis deux ans”, selon l’ONDRP.

4,7 millions de Français ont en outre déclaré avoir été victimes de vols et de tentatives de vols en 2009, soit trois fois plus que les chiffres officiels de la délinquance qui les estiment – à partir de plaintes notamment – à 1,5 million cette année-là.
De même, près de 1,2 million disent, toujours en 2009, avoir subi des violences physiques ou sexuelles (hors cadre de leur ménage) soit cinq fois plus que les statistiques officielles qui font état de 200.000 à 250.000 faits de cette nature tous les ans.

Selon l’ONDRPP, l’enquête de victimation est un complément des chiffres officiels de la délinquance avec laquelle elle ne peut être comparée, même s’il convient qu’il y a souvent une “distorsion” entre ces deux données. Celles-ci reflètent cependant les mêmes tendances de la délinquance, selon l’ONDRPP: la baisse des vols depuis quelques années, la hausse des violences aux personnes.

Les Français ont encore déclaré avoir été victimes en 2009 de plus de 3,5 millions d’actes de vandalisme en 2009, une “hausse” par rapport aux autres années.

L’enquête sera publiée mardi par l’ONDRPP lors de la présentation de son rapport annuel sur la délinquance qui porte sur l’année 2009.

Paris, 20 novembre 2010 (AFP)


Laissez votre avis