Justice / Assurance : 10.000 sauveteurs du 11-Septembre proches d’un accord d’indemnisation

Environ 10.000 policiers, pompiers, secouristes et bénévoles atteints par des maladies liées aux attentats du 11-Septembre à New York ont jusqu’à lundi soir minuit pour accepter un accord d’indemnisation à hauteur de plus de 700 millions de dollars.

S’il est accepté par 95% des sauveteurs, cet accord aujourd’hui d’un montant de 712 millions de dollars mettrait fin à neuf années d’attente et de procédures judiciaires. Ces victimes, qui ont développé des maladies après avoir respiré des poussières toxiques émanant des débris du World Trade Center le 11 Septembre 2001, sont arrivées à un accord avec la ville de New York en juin dernier. Environ 70.000 personnes sont enregistrées comme ayant été exposées aux émanations toxiques dues à l’effondrement des tours jumelles.

Selon Paul Napoli, qui dirige l’équipe d’avocats défendant la majorité des 10.000 plaignants, le montant des indemnisations pourrait encore monter jusqu’à 796 millions avec l’aggrégation d’autres victimes sur l’accord.

Parallèlement vendredi, une partie des personnes ayant transporté des débris nocifs du site des attentats vers Staten Island, une île à quelques kilomètres de “Ground Zero”, s’est vue attribuer 28 millions de dollars par l’entreprise de transport maritime Weeks Marine. Mais un juge fédéral new-yorkais a expliqué que cette somme ne pourrait leur être versée que s’ils approuvaient l’enveloppe de 712,5 millions de dollars d’indemnisations dans sa globalité.

D’autres accords sont également en cours de résolution et d’autres encore possibles. Selon Micheline Tang, avocate de la compagnie d’assurance WTC Captive Insurance Company, chargée de régler la plus grande part des indemnisations avec l’aide de fonds fédéraux, les différentes compensations négociées par les victimes s’élèvent à plus de 800 millions de dollars.

Fin septembre, la Chambre des représentants américaine a adopté un projet de loi visant à fournir une couverture maladie aux sauveteurs et volontaires du 11-Septembre atteints de maladies liées à leur travail auprès des victimes le jour de l’attentat puis pendant le déblayage des débris.

New York, 8 novembre 2010 (AFP)


Laissez votre avis