Justice : Les Rolling Stones en litige avec leur assureur

L’assureur des Rolling Stones refuse d’indemniser le groupe britannique après l’annulation de leur tournée en Australie et en Nouvelles Zélande à la suite du suicide de L’Wren Scott, la compagne de Mick Jagger.

Les Rolling Stones sont engagés dans un conflit judiciaire avec des assureurs qui refusent de payer 12,7 millions de dollars d’indemnisation après l’annulation de la tournée du groupe à la suite du suicide de la compagne de Mick Jagger, L’Wren Scott.

L’Wren Scott, âgée de 49 ans, s’est suicidée le 17 mars en se pendant à une poignée de porte de son luxueux appartement de Chelsea à New York. L’ex-mannequin n’a laissé aucune note pour expliquer son geste. Elle partageait la vie de Mick Jagger depuis 2001.

Le groupe avait annulé dans la foulée sa tournée en Australie et Nouvelle-Zélande, qui a finalement été reprogrammée pour octobre et novembre. Un document judiciaire explique que les médecins ont diagnostiqué chez Mick Jagger un “sévère syndrome de stress post-traumatique“, lui ordonnant de “ne pas se produire sur scène pendant au moins trente jours“.

L’assureur refuse d’indemniser le groupe

Le groupe a réclamé 12.689.833 dollars d’indemnisation en vertu d’un contrat d’assurance couvrant l’annulation d’une tournée à la suite du décès “soudain et imprévisible” d’un proche des membres du groupe, le nom de la styliste étant explicitement inscrit dans les clauses. Cependant, “les assureurs refusent d’appliquer la garantie prévue dans la police d’assurance parce que le suicide de Mlle Scott était un acte intentionnel et pas un événement soudain et imprévisible hors de son contrôle“, indique un document remis à la justice.

Les assureurs souhaitent discuter avec le frère de la styliste qui s’est donné la mort en mars, pour appuyer leur dossier contre le groupe. Randall Banbrough est cité à comparaître le 8 décembre devant le cabinet d’avocats de Salt Lake City dans l’Utah.


Laissez votre avis