“Le Madoff de l’Essonne” jugé pour une escroquerie de 7 millions d’euros

François Gibiot, 60 ans, aurait escroqué près de 40 personnes personnes à hauteur de 7M d’euros. Il leur promettait de juteux placements qu’il rémunérait avec l’argent de ses nouveaux clients.

Le procès de François Gibiot, 60 ans, s’est ouvert mercredi 21 mai au tribunal correctionnel d’Evry. La première escroquerie présumée remonterait à 1996. Elles auraient continuée jusqu’en 2009 date de l’interpellation de François Gibiot. Il aurait escroqué environ 40 personnes et détourné environ 7M d’euros.

L’homme avait travaillé en tant que conseiller en patrimoine chez Avenue Bank Investissement, puis en tant qu’agent général d’assurances et courtier de placement et de crédit chez Alpha Assurance. L’ancien directeur d’agence bancaire avait instauré un climat de confiance avec ses victimes, souvent d’anciens clients de l’agence de la Société Générale de Savigny-sur-Orge dans laquelle il avait exercé, avant de créer sa propre activité. Il leur promettait de juteux placement qu’il rémunérait avec l’argent de ses nouveaux clients.

Le “Madoff de l’Essonne” fournissait à ses victimes des documents a en-tête d’établissement financiers (Palatine Asset Management, Cardif Assurances Vie, Caisse centrale du Crédit Immobilier de France 3CIF, Assurances Banque Populaire Vie, Banque Cortal Consors).

François Gibiot a admis, devant les enquêteurs, avoir dépensé cet argent dans l’immobilier. Il a remboursé le prêt conclu avec son épouse pour un appartement au bord de la mer, et acquit des appartements et fonds de commerces pour ses maîtresses et certains de leurs proches. Son procès doit s’achever vendredi.


Laissez votre avis