Mise en garde : L’Autorité des marchés financiers et l’ACP alertent les investisseurs sur certaines activités sur le Forex

L’Autorité de contrôle prudentiel (ACP) et l’Autorité des marchés financiers (AMF) ont constaté une forte augmentation des propositions d’investissements sur le marché des changes (FOREX) auprès des particuliers.

Les campagnes publicitaires agressives visibles sur internet portant sur le trading sur le FOREX, notamment sous forme de contrats « rolling spot FOREX», de CFD ou de contrats à terme sur devises (FX forwards), sont souvent relayées par de fortes pressions commerciales exercées par le biais de nombreuses opérations d’e-mailings, de relances téléphoniques, etc.

L’alerte de l’AMF et de l’ACP vise en particulier les sites internet suivants pour lesquels aucun prestataire autorisé n’a pu être clairement identifié :

– http://www.bforex.com
– http://www.gcitrading.com
– http://www.nordfx.com/fr
– http://www.xforex.com/fr
– http://alpari-forex.com/fr/
– http://fxcast.com/?lang=fr/
– http://www.instaforex.com
– http://www.finanzasforex.com
– http://www.youtradefx.com

En conséquence, les deux autorités recommandent aux investisseurs de ne pas donner suite aux sollicitations émanant de ces sites et de ne pas les relayer auprès de tiers, sous quelque forme que ce soit.

L’ACP et l’AMF souhaitent rappeler aux investisseurs les risques spécifiques attachés à ces produits dont la commercialisation s’effectue, dans la plupart des cas, sur des sites internet :

1) Avant de s’engager, les particuliers doivent s’assurer que l’intermédiaire qui propose ou conseille ces investissements figure bien sur les listes des prestataires habilités à fournir des services d’investissement en France (https://www.regafi.fr). Si l’intermédiaire concerné ne figure pas sur ces listes, l’AMF et l’ACP invitent fortement à ne pas répondre à ses sollicitations car celui-ci est en infraction avec la législation applicable et n’est pas tenu de respecter les règles élémentaires de protection des investisseurs, de bonne information ou de traitement des réclamations.

2) Avec ces instruments, une faible variation des cours peut facilement conduire les investisseurs à perdre la totalité de leur mise et, dans certains cas, ils peuvent perdre beaucoup plus que leur mise initiale. En raison des pertes potentielles de ces produits notamment en cas de mise en œuvre d’un effet de levier important (jusqu’à 400 fois), ils sont destinés à une clientèle avisée, pouvant surveiller ses positions de façon quotidienne, voire plusieurs fois par jour, et ayant les moyens financiers de supporter un tel risque.

A titre d’exemple, si vous misez 100 euros avec un levier de 400 et si la valeur perd 10%, vous devrez 4 000 euros au prestataire, montant auquel s’ajoutent les frais de transaction et de financement le cas échéant. En général, il convient d’être très prudent dès lorsque l’offre présente exclusivement les avantages du produit sans en souligner les risques : il n’y a pas de possibilité de gain important sans prise de risque élevé.

3) En dernier lieu, l’ACP et l’AMF attirent l’attention sur les offres de formations ou de trading sur un portefeuille virtuel, qui peuvent laisser penser à tort que les opérations sur le FOREX sont facilement accessibles afin d’inciter le public à investir.


Laissez votre avis