Justice / Xynthia : Le maire de la Faute-sur-mer inculpé pour homicides involontaires ?

Le maire de la Faute-sur-mer, en Vendée, René Marratier, ainsi que quatre autres personnes et deux entreprises de construction locales, sont renvoyés en correctionnelle dans l’affaire Xynthia. Les prévenus sont inculpés pour homicides involontaires après le décès de 29 personnes lors de la tempête de 2010.

Selon une information révélée par France 3 Pays-de-la-Loire, René Marratier, a été renvoyé le 27 aout devant le tribunal correctionnel, par le juge d’instruction en charge du dossier Xynthia. Le maire de la Faute-sur-mer, en Vendée, y est accompagné de 4 personnes, deux de ses adjoints, un promoteur immobilier et un fonctionnaire de l’ancienne Direction départementale de l’équipement (DDE). Deux entreprises de construction locales sont également poursuivies. Les prévenus devront répondre de nouvelles inculpations: homicides involontaires et mise en danger de la vie d’autrui.

En effet, depuis le 28 février 2010, René Marratier faisait l’objet d’une enquête à la suite du décès de 29 personnes lors de la tempête Xynthia. Il était accusé de défaillances dans le processus d’alerte et d’irrégularité dans l’octroi des permis de construire. 1.500 maisons auraient été bâties en zones inondables, soit fortement à risques en cas d’intempéries. De nombreux sinistrés, secours, élus locaux et représentants de l’État ont été entendus lors des auditions. Plus d’une centaine de personnes, familles des victimes pour la plupart, ont ensuite décidé de se porter partie civile dans l’affaire.

Le procès final, qui devrait se dérouler mi-2014, voire à l’automne, pourrait faire encourir aux 4 accusés jusqu’à 5 années de prison.


Laissez votre avis