Eruption volcan Islande : L’Irlande rouvre son espace aérien, des vols transatlantiques déroutés

L’Irlande a rouvert son espace aérien plus tôt qu’attendu vendredi, mais l’aviation civile nationale a averti que les cendres émises par un volcan islandais continuaient à poser un risque. De plus, une concentration de cendres au-dessus de l’atlantique oblige des vols transatlantiques à être déviés vers le sud.

L’Autorité irlandaise de l’aviation civile (IAA) avait imposé jeudi soir une fermeture partielle de l’espace aérien, pour la troisième fois en trois jours, à partir de jeudi 23h00 GMT jusqu’à vendredi 12h00 GMT. Mais elle a levé les interdictions de vols plus tôt que prévu vendredi matin. La fermeture partielle concernait six aéroports de l’ouest de l’île: Shannon, Donegal, Sligo, Knock, Galway et Kerry.

L’IAA a souligné qu’un nuage qui s’étend sur environ 1.600 km de long et 1.000 de large restait présent au large des côtes ouest de l’Irlande. « La taille accrue du nuage continue à poser un risque, en particulier si les vents changent », a remarqué l’IAA.

Les espaces aériens au-dessus de l’Irlande, de l’Irlande du Nord et de l’Ecosse avaient été partiellement fermés mercredi pour la deuxième fois en deux jours. Des centaines de vols ont été annulés. Mais ces mesures ne s’appliquaient qu’aux vols en-dessous de 20.000 pieds et n’ont donc pas affecté les liaisons transatlantiques.

Eurocontrol, organisme de contrôle des vols en Europe, a pour sa part indiqué vendredi que certains vols transatlantiques étaient déviés vers le sud pour éviter une zone potentiellement dangereuse. Ces déroutages pourraient entraîner certains retards dans les liaisons aériennes, selon l’agence de sûreté aérienne.

Avec AFP (Londres, 07 mai 2010)


Laissez votre avis