Transports aérien : Il n’y aura pas de grève des hôtesses et stewards Air France en Août

Les négociations entre les syndicats d’hôtesses et de stewards et la direction d’Air France ont abouti favorablement. Les syndicats d’hôtesses et stewards d’Air France ont en effet levé aujourd’hui leur préavis de grève de quatre jours pour le week-end prochain, écartant un enfer pour les vacanciers dans les aéroports français.

A l’issue de négociations qui s’étaient prolongées dans la nuit, rendez-vous avait été pris en fin de matinée pour la signature d’un texte actant la fin du conflit.

La compagnie confirme que “tous les vols du week-end prochain se dérouleront normalement”. Le ministère des Transports a salué “l’efficacité du dialogue social”.

“Nous avons obtenu satisfaction sur une bonne partie de nos revendications”, a indiqué à l’AFP Frank Mikula, président de l’Unac. Les sept syndicats d’hôtesses et de stewards d’Air France (personnel navigant commercial, environ 15.000 salariés) avaient fait front commun lundi et déposé un préavis de quatre jours du 29 juillet au 1er août, laissant planer la menace de nombreuses annulations lors de ce week-end très chargé.

Cette fois, les raisons du mécontentement des PNC étaient multiples: lancement du projet de bases en province sans accord sur la nouvelle organisation du travail et les rémunérations, suppression d’un PNC sur quatre lors des vols moyens courriers assurés par des A319 et absence de consultation des personnels sur les services à bords des longs courriers.

Sur tous ces points, les syndicats affirment avoir eu satisfaction, parfois sous la forme d’une réouverture à venir de négociations.

La présentation, il y a 15 jours à Marseille, du projet des bases en province par Pierre-Henri Gourgeon malgré l’absence d’un accord avec les trois syndicats représentatifs des PNC (Unac, Unsa et SNPNC) sur la nouvelle organisation du travail dans ces bases, avait encore dégradé le climat. Ce projet vise à baser du personnel et des avions en province, à gagner en productivité et à proposer des tarifs plus avantageux pour contrer les compagnies à bas coûts. La première base doit ouvrir cet automne à Marseille.

Le principal syndicat de pilotes (SNPL) a lui avalisé les nouvelles conditions de travail dans le cadre de ce projet. Mais le SNPL se bat sur un autre point, la réforme de la caisse de retraite complémentaire et a déposé un préavis national du 5 au 8 août.

Vous pouvez consultez notre fiche sur l’indemnisation des voyageurs en cas de grève du personnel d’ Air France.


Laissez votre avis