Faits divers : Une femme vendait de faux contrats d’assurance

Une femme comparaissait vendredi 21 mai devant le tribunal correctionnel de Dinan pour avoir émis une centaine de faux contrats d’assurance.

L’ancienne secrétaire d’un agent devenue elle-même agent général d’assurance a du s’expliquer vendredi 21 mai sur plusieurs infractions dont la vente de faux contrats d’assurance et le fait d’avoir fait usage de faux pour l’obtention de prêts bancaires.

Selon la presse locale, Le Télégramme et Ouest-France, la jeune femme à l’époque traversait une période économiquement difficile.

Pour s’en sortir, elle a contracté un premier prêt, falsifié ses comptes inventant des clients et des rentrées d’argent qu’elle n’avait pas. Peu à peu, prise dans l’engrenage, elle a poursuivi l’usage de faux pour obtenir des prêts, 17 au total, pour un montant supérieur à 700.000 euros.

Parallèlement, elle distribuait des contrats d’assurances à des clients, alors qu’elle ne s’appuyait sur aucune véritable compagnie, encaissant les primes. Si ces clients étaient victime d’un sinistre, elle tentait elle-même d’indemniser ses « assurés » pour ne pas être démasquée.
Pour ne rien arranger, la prévenue utilisait le chéquier de sa compagnie pour s’acheter des biens divers et personnels.

Le parquet a requis deux ans de prison avec sursis et cinq ans sans pouvoir exercer d’activités en lien avec l’assurance. La prévenue, absente à l’audience, a déjà commencé les remboursements des personnes escroquées, selon son avocat.


Laissez votre avis