Grève des controleurs de la DGAC : le trafic aérien restera perturbé mercredi

    Déclenchée en pleines vacances scolaires, la grève des agents de la direction de l’aviation civile, qui assure notamment le contrôle aérien, perturbera de nouveau fortement le trafic mercredi, pour la deuxième journée d’affilée. Pour mercredi 23 février, la DGAC prévoit le même taux d’annulation de vols à Roissy (25 %) et Orly (50 %) que la veille.

    Mardi, les vols maintenus étaient souvent en retard, en moyenne de trente minutes à Orly et de quarante à cinquante minutes à Roissy tandis que les annulations obligeaient les passagers à réorganiser leur voyage.

    Quatre syndicats de l’aviation civile (CGC, CGT, FO, UNSA-Iessa) ont déposé un préavis pour une grève de mardi à samedi. Un autre, l’UNSA-ICNA (ingénieurs), a indiqué rejoignait le mouvement à partir de mercredi. La CFDT a, elle, appelé à la grève seulement jeudi. Ils refusent le projet du gouvernement de créer, d’ici à 2012, un organisme européen commun avec la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Suisse et l’Allemagne pour le contrôle aérien. Les syndicats dénoncent un projet de fusion qui marquerait un début de démantèlement de la DGAC en tant que fonction publique d’Etat (12 000 fonctionnaires).

    Pour rappel, un mouvement de grève ne sont généralement pas considéré comme une raison valable pour procéder au remboursement des billets. Les compagnies aériennes estiment en effet que le dépôt d’un préavis de grève permet au usagers de trouver une autre solution pour se déplacer.

    Paris, 24 fev 2010 (AFP)


    Laissez votre avis