Grève RER A : un possible dédommagement pour les usagers ?

Après plus de quinze jours de grève, les trains de la ligne A du RER reprennent les rails, lundi 28 décembre, à l’issue d’un week-end au cours duquel le trafic s’était déjà nettement amélioré. Une grande partie des cheminots a décidé de reprendre le travail après plus de deux semaines de grève.

Aujourd’hui, les usages réclament une compensation de la RATP pour les désagréments causés par cette grève. Et ils sont nombreux : frais supplémentaires engendrés par l’utilisation de leur voiture, taxi ou autres moyens de transports,  des gardes d’enfants ou tout simplement la montée du stress.

Au cours de la première semaine du mouvement, la RATP avait affirmé qu’aucun dédommagement ne serait versé. La raison ? Le service minimum consistant a assurer la circulation d’un train sur 5 aux heures de pointe a été respecté. Voir notre article Grève RATP : pas de remboursement pour les usagers

Aujourd’hui, le discours est moins catégorique ; la direction indique en effet qu’aucune décision n’a pour le moment été prise dans ce sens.

Dans ce conflit, le gouvernement a choisi la fermeté, les transports en Ile-de-France étant un sujet très sensible à trois mois des élections régionales.

Le mouvement seul aura coûté cinq millions d’euros à la RATP, selon son PDG, Pierre Mongin.


Laissez votre avis