Insolite : Des mutuelles pour rembourser les amendes

Le concept peut sembler saugrenu, mais de jeunes usagers des transports parisiens ont eut l’idée de créer des mutuelles afin de pouvoir payer leurs amendes. Ces voyageurs qui militent pour la gratuité des transports en commun, demandent donc une cotisation mensuelle afin de pouvoir dédommager les récipiendaires de contraventions.

A l’image d’une mutuelle santé classique, de jeunes resquilleurs des transports en commun de la capitale ont décidé de mettre en place des systèmes de mutuelles afin de rembourser leurs amendes. Calquées sur le fonctionnement de mutuelles classiques, ces structures permettent de répartir le risque entre les différents adhérents. Chaque membre (même s’ils sont encore difficile à quantifier) verse une cotisation mensuelle allant de 5 à 7 euros, et l’ensemble de l’argent récolté sert à payer les contredanses.

L’information révélée par Le Parisien, montre que plusieurs habitants de même quartiers seraient à l’origine d’une dizaine de ces mutuelles en région parisienne. Connues par le bouche à oreille, ces structures ne sont pourtant pas autorisées et illégales du fait d’une incitation à la fraude. Par la création de ces mutuelles, certains fraudeurs revendiquent la gratuité et l’accessibilité à tous des transports en commun, au même titre que le service publique.

Même si le phénomène reste encore marginal, chaque année, la RATP estime à 5% le nombre de ses usagers qui fraudent, ce qui représente un manque à gagner d’environ 80M d’euros. La RATP et le Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France) se refusent pour le moment à tout commentaire, cependant, pour Philippe Touzet, le délégué général SUD-RATP interrogé dans les colonnes du quotidien, déclare que « ces pratiques peuvent être intéressantes pour provoquer le débat sur la gratuité, mais elles fragilisent le système. Parce qu’au bout de la chaîne, ne pas payer son ticket, cela veut dire moins de bus, alors qu’on est déjà en sous-capacité de transports ».


Laissez votre avis