Justice : Il aurait empoisonné sa femme pour récupérer les assurances-vie

Lundi 7 mars débute le procès de Jacky Chatelain devant les assises de l'Yonne. Ce viticulteur est soupçonné d'avoir empoisonné sa femme pour récupérer les contrats d'assurance-vie. L'homme risque la prison à perpétuité.

Lundi 7 mars débute le procès de Jacky Chatelain devant les assises de l’Yonne. Ce viticulteur est soupçonné d’avoir empoisonné sa femme pour récupérer les contrats d’assurance-vie. L’homme risque la prison à perpétuité.

C’est en homme libre que comparait aujourd’hui Jacky Chatelin devant la Cour d’assises d’Auxerre. Ce viticulteur chablisien de 52 ans est soupçonné d’avoir empoisonné sa femme à l’arsenic pendant un an, sans toutefois parvenir à la tuer.

C’est en 2004 que Jacky Chatelain aurait commencé à empoisonner son épouse, Josyane De Oliveira, en versant chaque soir de l’arsenic dans ses repas. Hospitalisée quelques mois plus tard, cette dernière a survécu et les enquêteurs se sont alors tournés vers le mari. L’exploitant viticole utilisait aussi de l’arsenic sur son exploitation agricole et lors de son interrogatoire il va avouer les faits.

Propriétaire d’une grande exploitation de Chablis Grand Cru, l’homme expliquera qu’il ne voulait pas tuer cette mère de 48 ans, mais simplement la rendre malade et plus amoureuse de lui. De son côté, Josyane De Oliveira affirme que son ex-mari voulait la supprimer pour récupérer les contrats d’assurance-vie, car le couple payait l’ISF. Le procès va durer deux jours, l’individu risque la prison à perpétuité.

Sources : RTL /Europe1


Laissez votre avis