La grève des contrôleurs aériens de la DGAC perturbe toujours le trafic aérien

Le trafic aérien est fortement perturbé dans les aéroports français depuis ce 23 février. Les aiguilleurs du ciel de la Direction générale de l’aviation civile ont en effet entamé un mouvement de grève à l’appel de cinq syndicats. Ils protestent notamment contre la possible remise en cause de leur statut public.

Sale journée pour tous les passagers qui avaient prévu de prendre l’avion aujourd’hui. Plusieurs aéroports français sont en trafic réduit, voire tout simplement fermés en raison d’un mouvement de grève des personnels de la DGAC. Dans les aéroports de Quimper, Pau, la Rochelle, Biarritz ou encore Agen, les avions sont restés cloués sur le tarmac au grand dam des usagers. Pour Paris, le trafic est resté conforme aux prévisions d’Aéroports de Paris (ADP) qui tablaient sur 25% du trafic pour Roissy et 50% pour Orly.

Les aéroports de Paris assurent tout même que les vols longs courriers ne sont pas touchés par ce mouvement. Le trafic aérien européen est également perturbé par la grève des personnels de la DGAC. Ce mouvement de grève a été initié par cinq syndicats que sont l’UNSA, la CFC, FO, la CGT et la CFDT qui est en passe de leur emboîter le pas. Ils protestent contre la possible remise en question du statut public des membres de la DGAC du fait de la création du Fabec (Functional Airspace Block Europe Central), un organisme européen de contrôle du trafic aérien. Ils craignent en outre des restructurations et une dégradation de leurs conditions de travail.

Pour l’heure, le mouvement devrait se poursuivre au minimum jusqu’à vendredi. Les aéroports de Paris recommandent aux passagers qui ont prévu de voyager cette semaine de se mettre en relation avec leurs compagnies pour avoir plus de renseignements sur le maintien ou non de leur vol. Rappelons qu’en règle générale, un mouvement de grève ne sont pas considéré comme une raison valable pour procéder au remboursement des billets. Les compagnies aériennes estiment en effet que le dépôt d’un préavis de grève permet au usagers de trouver une autre solution pour se déplacer.


Laissez votre avis