Loi “Hôpital, patients, santé, territoires” : “Assurer, sur l’ensemble du territoire, l’accès de tous à une offre de soins de qualité”

Jean-Pierre Davant, président de la Mutualité française, souligne que le débat qui s’engage à l’Assemblée nationale sur la nécessité “d’assurer sur l’ensemble du territoire l’accès de tous à une offre de soins de qualité” soulève des questions capitales qui appellent des réponses claires.

Si l’on veut assurer à chacun de nous, sur l’ensemble de notre territoire un accès aux soins sans perte de chance face aux pathologies les plus lourdes, il est temps de cesser de tergiverser.

Notre système de soins est financé pour l’essentiel par la solidarité nationale et les complémentaires santé, ce qui permet d’assurer à l’ensemble des professionnels de santé des revenus stables et pérennes.

Le corollaire de ce constat implique que l’intérêt général – c’est-à-dire la santé de tous nos concitoyens – prévale sur les seuls intérêts corporatistes. Celles et ceux qui résident en Picardie, en Normandie, en Champagne-Ardenne, en Pays-de-Loire, dans le Centre, en Bourgogne ou encore en Auvergne, contribuent de la même manière que ceux qui habitent la Côte d’Azur ou l’Ile-de-France. Il n’y a pas de raison qu’ils continuent d’être pénalisés.

Il est important qu’ils le fassent savoir sans tarder à leurs députés. La Mutualité française s’engage résolument à leurs côtés pour en finir avec cette inégalité insupportable en 2009.


Laissez votre avis