Victimes des essais nucléaires : Les premières indemnisations avant fin 2010 ?

Le ministre de la Défense Hervé Morin a indiqué lundi qu’il espérait que les premières indemnisations de vétérans des essais nucléaires français souffrant de cancers liés aux radiations interviendraient avant la fin de l’année 2010.

« Mon objectif est de pouvoir signer avant la fin de l’année les premières décisions d’indemnisation », a déclaré M. Morin qui inaugurait les locaux du secrétariat du comité d’indemnisation à Arcueil (Val-de-Marne).

Quelque 150.000 civils et militaires, selon le ministère de la Défense, ont participé aux 210 essais menés de 1960 à 1996 par la France, dans le Sahara algérien puis en Polynésie française. Les indemnisations concerneront les vétérans, civils et militaires mais aussi les populations locales qui, exposés à ces essais ont développé un cancer depuis.

« L’urgence est désormais de mettre en application la loi d’indemnisation du 5 janvier dont le décret d’application a été publié le 13 juin dernier », a souligné M. Morin, selon lequel « tout est prêt pour que comité d’indemnisation se mette au travail dès le début du mois de juillet ».

« Il était plus que temps pour notre pays d’assumer ses responsabilités », a-t-il insisté, se félicitant d’avoir « porté cette loi » alors que « pendant 30 ans et jusqu’en 2007, des majorités de gauche et de droite se sont succédées sans lever le petit doigt ». Une liste de 18 cancers figure en annexe du décret. Celui-ci détermine également les zones du Sahara et de Polynésie française considérées comme susceptibles d’avoir été contaminées.

Répondant aux associations de vétérans et polynésiennes qui réclamaient une liste de maladies élargie ainsi que des zones de contamination étendues, M. Morin a relevé que ces deux éléments pourraient être réexaminés ultérieurement.

Paris, 28 juin 2010 (AFP)


Laissez votre avis