Comment sont assurés les jeunes conducteurs ?

Pour les assureurs, les jeunes conducteurs sont les clients qui présentent en général les risques les plus élevés.

Pour les assureurs, les jeunes conducteurs sont les clients qui présentent en général les risques les plus élevés. Logiquement, les nouveaux conducteurs qu’ils aient 18 ou 35 ans se voient la plupart du temps infliger des majorations importantes lors de la souscription de leur contrat d’assurance.

Pour tout conducteur, titulaire du permis depuis moins de 3 ans, la cotisation du contrat d’assurance est surtaxée et atteint une forte majoration. Le bonus/malus calculé à partir du Coefficient de Réévaluation des Cotisations, influe directement sur la prime à verser pour le contrat de l’année suivante.

Les déterminants des contrats d’assurance

L’assureur se base donc sur une évaluation moyenne des risques encourus par le conducteur. De ce fait, la prime à payer par l’assuré, jugé « à risques » sera majorée. Les jeunes sont les plus concernés ; statistiquement les jeunes conducteurs représentent plus de risques que les autres conducteurs. L’inexpérience ou les comportements inconscients liés à la vitesse et au goût du risque sont des paramètres qui entraînent un risque plus élevé de sinistre.

Le risque d’accident n’étant pas le même pour tous,  un grand nombre de données entrent en jeu pour établir le prix d’une souscription. En l’occurrence, le type de voiture (petite cylindrée ou berline puissante), le conducteur (novice ou chevronné), la circulation (en zone rurale ou urbaine) ou encore un bonus ou un malus.


Laissez votre avis