Complémentaire santé pour tous : Un coût non négligeable pour les TPE/PME

Au 1er janvier 2016, chaque entreprise sera dans l’obligation d’offrir à ses salariés une protection santé via un contrat collectif.

Dans une assurance individuelle, chaque Français paye ses cotisations ou primes. A la différence, le futur contrat collectif obligatoire intègrera une partie du financement par l’employeur. A 50% au minima. Un dispositif avantageux pour le salarié qui procède à quelques économies. Il n’est plus seul à assumer les frais. Pour son entreprise, en revanche, qui partage les dépenses avec lui, c’est une tout autre affaire.

Les TPE/PME bientôt en difficulté ?

En 2010, 52% des salariés avaient déjà accès à une complémentaire santé collective. Notamment car leurs sociétés, de taille importante, peuvent se permettre le financement en récupérant une partie de l’investissement en exonérations fiscales. Les 48% restants correspondent à 4, voire 5 millions d’employés, dont 414.000 ne disposent d’aucune protection santé complémentaire. Ce sont ainsi les entreprises qui emploient ces 4 à 5 millions de salariés qui vont devoir mettre la main au portefeuille pour la mise en place des contrats collectifs obligatoires. Un réaménagement qui risque de laisser des traces. Car ce dispositif de complémentaire santé pour tous a un coût. Un coût qui va se révéler non négligeable pour les petites TPE/PME.

Estimatif de coûts pour les entreprises de moins de 50 salariés

Le dispositif n’étant pas encore totalement validé, les organismes assureurs restent relativement discrets sur les garanties et coûts qui seront proposés. C-mon-assurance.com a cependant mis en place un simulateur, basé sur ses propres produits mais qui permet aux entreprises de se faire une idée en fonction de 3 niveaux de remboursements : 150%, 200% et 250%.

Pour une entreprise de 30 salariés (10 cadres, 41 ans d’âge moyen – 20 employés, 32 ans d’âge moyen) basée à Paris

[table id=14 /]

* BRSS : Base de remboursement de la Sécurité sociale
** Sur la base de 50% à la charge de l’employeur

Pour une entreprise de 15 salariés (5 cadres, 38 ans d’âge moyen – 10 employés, 28 ans d’âge moyen) basée dans la Creuse

[table id=15 /]

Pour une entreprise de 5 salariés (5 employés, 24 ans d’âge moyen) basée dans les Alpes-Maritimes

[table id=16 /]


Laissez votre avis