Dossier : Chiffres et réglementations autour du scooter

    Les scootéristes sont dans le collimateur des assureurs. Jeunes et moins jeunes, les usagers du scooter sont de plus en plus nombreux, particulièrement dans les grandes villes ou ce moyen de se déplacer gagne du terrain face à l’engorgement des rues. Les chiffres avancent que le parc deux roues a progressé de 35% entre 2001 et aujourd’hui. Près du quart des deux-roues sont des scooters et 34 % se concentrent dans la seule région Parisienne.

    L’année 2010 sera-t-elle l’année du scooter ? L’explosion de ce mode de déplacement dans les grandes villes annonce bel et bien une prise en main par les assureurs de la prévention. Assurer, oui, mais pas dans n’importe quelles conditions pourraient ainsi dire votre assureur. En octobre 2009, la sécurité routière comptait une hausse du nombre de tués en 2 roues de près de 25%. Si les accidents concernent également les motos et les très grosses cylindrées, le scooter n’est pas en reste. Pour l’année 2007, les deux-roues représentaient 1,1 % du trafic, mais 18 % des personnes tuées sur les routes selon la Sécurité routière.

    Les jeunes sont particulièrement visées par ces campagnes. Il faut préciser qu’ils paient un lourd tribut à leur passion. Dans la tranche d’âge 15 – 19 ans, le nombre de tué est d’environ 150 par an auquel s’ajoutent les 7.500 blessés.

    Derrière ces chiffres, il existe pourtant en France une réglementation contraignante qui tente d’enrayer l’irresponsabilité de quelques éléments. Port du casque obligatoire, passage et obtention du Brevet de sécurité routière (BSR), bridage et assurance obligatoire.
    L’obligation d’assurance est logique. Comme tous les véhicules à moteur, un scooter s’assure au minimum en responsabilité civile.

    De leurs côtés, les assureurs font de plus en plus de campagne pour prévenir les accidents, particulièrement chez les jeunes donc. La Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) comme le Groupement des entreprises mutuelles d’assurance (GEMA), qui représentent les grandes familles et les plus grands assureurs présents en France, multiplient les campagnes. A bon escient, les accidents et les sinistres liés aux scooters coûtent beaucoup aux assureurs…


    Laissez votre avis