Dossier : Comment assurer son téléphone mobile ?

    Si la plupart des équipements high-tech sont couverts par les contrats d’assurance habitation, les éléments « mobiles » peuvent obliger à souscrire une garantie spécifique. C’est notamment le cas des téléphones mobiles, des objets ultra-répandus, utilisés quotidiennement et soumis à des risques tel que le vol, la perte, ou les dommages. Constructeurs, vendeurs, opérateurs, banquiers, assureurs : les choix ne manquent pas pour protéger votre téléphone portable.

    Lors de l’achat d’un téléphone mobile chez un revendeur, il est possible de souscrire auprès de celui-ci une assurance, englobant certains risques comme la perte, le vol ou l’utilisation frauduleuse par exemple. Cette option est également disponible chez les opérateurs mobiles, qui se sont associés à des courtiers comme Gras Savoye ou April Assurances pour établir leurs solutions.

    Les constructeurs ont de leur côté élargi leur garantie, comme Apple qui propose la solution AppleCare pour son appareil Iphone. La couverture concerne notamment le remplacement du smartphone, ainsi que les réparations éventuelles sur l’appareil. Mais pour les risques comme le vol ou la perte, le plan de protection d’Apple ne suffit pas. Une assurance supplémentaire se révèle indispensable.

    Les banques se sont aussi engouffrées dans ce marché, en proposant des solutions dédiées à la protection des téléphones. Mobileo chez BNP Paribas, Securimobile chez LCL, Protect Fil au CIC ou encore Assurance Mobile à la Caisse d’Epargne : de nombreux produits ont été développés par les banques, sans pour autant rencontrer le même succès que les assurances proposées par les opérateurs. Une étude de 2008 menée par l’association UFC-Que Choisir montre qu’environ un client sur trois souscrit une option pour assurer son téléphone.

    En ce qui concerne les tarifs, plusieurs niveaux de garanties échelonnent les montants des cotisations. En général, les vendeurs proposent trois niveaux (entre 3 et 10 euros) couvrant plus ou moins les risques et garantissant des plafonds de remboursement plus ou moins élevés. Concrètement, plus le téléphone est pourvu de gadgets technologiques (wifi, GPS…), plus il est primordial de prendre une garantie complète pour protéger les appareils du vol, de la casse accidentelle ou de l’oxydation par exemple.

    Par ailleurs, certaines exclusions existent, pour limiter le risque de fraude aux assurances, ou bien parce que les conditions dans lesquelles le sinistre a eu lieu étaient trop risquées. En 2008, UFC-Que Choisir donnait l’exemple d’un vol commis dans une voiture stationnée en pleine nuit sur la voie publique, non couvert par l’opérateur SFR. Il est donc très important de lire attentivement les conditions générales de l’option d’assurance pour son téléphone mobile.

    Consulter aussi nos conseils pratiques sur l’assurance des téléphones mobiles :

    Que faire pour assurer mon appareil photo ?,
    Reportage : Que valent les assurances des accessoires ?,
    Qu’est-ce que l’assurance téléphone portable ?.


    Laissez votre avis