Dossier : L’assurance annulation dans le détail

    Annuler un voyage n’est pas chose évidente. Il faut à la fois respecter les cas précis, garantis par le contrat, et les délais incompressibles pour avertir le voyagiste afin d’être remboursé. Faites vous également à l’idée que dans la très grande majorité des cas, vous ne serez pas intégralement remboursés.

    La garantie annulation d’une assurance voyage prévoit de couvrir l’assuré si celui-ci subit un désagrément notable, un cas de force majeure lui imposant d’annuler son voyage. Son montant est généralement calculé sur un pourcentage du coût total du voyage, d’environ moins de 5%.

    Dans la plupart des cas, les assurances annulation prennent en charge les frais dits « d’annulation » imposés par le voyagiste ou la compagnie de transport et ce même si le motif est couvert dans le contrat. Tout dépend alors du délai entre l’annulation et la date de départ. Plus la date de départ est proche, et plus le coût de l’annulation sera élevé. Dans certains cas, il est même fort probable que le voyage soit à payer dans son intégralité !

    Parmi tous les motifs d’annulation, vous retrouverez généralement :
    – le décès du voyageur ou d’un proche. Dans ce cas, le niveau de proximité avec l’assuré est déterminé dans le contrat.
    – l’accident
    – la maladie
    – un sinistre matériel grave survenu à votre habitation ou à votre véhicule
    – le licenciement économique
    – la convocation à un examen de rattrapage pour les étudiants
    – une catastrophe naturelle se produisant sur votre lieu d’habitation ou sur le lieu de destination
    – tout autre évènement aléatoire définit par le contrat (type attentat, mouvement populaire, guerre civile…)

    L’apparition de la grippe A/H1N1 a quelque peu changé les exclusions. La pandémie a en effet incité les assureurs à harmoniser les couvertures d’annulation, sous la pression des professionnels du tourisme. Il arrivait, en juin dernier, que certains clients puissent annuler un voyage car ils avaient la grippe A (ce qui était encore rare à l’époque) alors que la grande majorité n’était pas couvert pour ce risque.

    L’assurance annulation ne s’applique pas qu’à un voyage mais peut également être souscrite pour une location de villa ou d’appartement par exemple. Dans tous les cas, les principes sont les mêmes. Il faut bien lire le contrat pour connaître les causes d’exclusions ainsi que les modalités d’indemnisation.

    Surtout, il est très important de fournir les pièces justificatives. Certificats médicaux, actes de décès, certificats d’employeur ou de Pôle Emploi pour les stages et les embauches, bref, tout ce qui concerne le motif d’annulation sera à conserver précieusement et à transmettre à la fois au voyagiste ou organisateur ou à l’assureur.


    Laissez votre avis