Dossier : Les principales démarches des assurés

    Les personnes victimes de sinistres comme le vol ou l’incendie ne savent pas toujours quels sont les premiers réflexes à avoir vis à vis de leur assureur. S’il est important de bien effectuer un constat, les démarches à suivre pour se faire indemniser correctement et rapidement par son assurance sont parfois complexes. Et il en va de même lorsque l’on veut changer ou résilier un de ses contrats.

    Lorsqu’un assuré souscrit un contrat d’assurance, il est amené à effectuer certaines démarches administratives ou pratiques qui ont pour but de faciliter le travail de son assureur, si besoin est. Seulement, si certaines compagnies vous indiquent la marche à suivre lorsque vous êtes confrontés à un problème, il est souvent difficile de savoir exactement quoi faire et à qui s’adresser pour obtenir un dédommagement rapide et efficace. Chaque sinistre comporte des caractéristiques qui influent sur les indemnisations. Quoiqu’il arrive, il est donc nécessaire de réagir très vite et de faire la bonne démarche pour bénéficier au mieux des garanties prévues par votre assurance.

    En ce qui concerne un vol, un dépôt de plainte et une déclaration aux autorités (police, gendarmerie) est obligatoire, tout comme à sa compagnie d’assurance, dans les plus brefs délais (en général dans les 2 jours ouvrés qui suivent la constatation du vol). Il est important de faire une liste des objets disparus en y joignant les justificatifs (factures), et d’indiquer les dégâts occasionnés lors du larcin, avec si possible des photos pour appuyer vos dires. Dans la déclaration destinée à l’assureur, il est fortement conseillé de lui fournir tous les renseignements relatifs à sa police d’assurance, et joindre toutes les informations sur l’objet et les circonstances du vol (la nature, la date, l’heure, le lieu, les circonstances, les victimes, l’évaluation des dégâts, etc…)

    Pour un sinistre lié à un incendie, il est également important d’effectuer les bonnes démarches auprès de son assurance, mais aussi de veiller à ne pas aggraver les dégâts. Le délai de déclaration de sinistre auprès de sa compagnie d’assurance est de 5 jours ouvrés, sans oublier de préciser la date, l’heure et surtout l’origine du sinistre. Il faut faire un inventaire précis des dégâts (photographies, factures), sans oublier de préciser quels secours ont été engagés, car l’eau des pompiers cause également de lourds dommages. Il faut essayer de conserver au mieux les biens endommagés et brûlés, jusqu’à ce qu’un expert soit passé. Enfin, il est essentiel d’assister à l’expertise des dégâts pour défendre ses intérêts, et de bien connaître les conditions de remboursement incluses dans son contrat.

    Après un accident de voiture cette fois-ci, faire un constat clair et précis est essentiel. Lieu de l’accident, identité des parties et des témoins éventuels, immatriculation des véhicules et signature du constat sont indispensables pour vous faire prendre en charge par votre assureur. Ne signez pas un constat avec lequel vous n’êtes pas d’accord car il sera très compliqué de revenir dessus après.

    Autre cas rencontré souvent par les assurés, les changements et résiliations de contrats qui sont souvent conflictuels et longs. Ajouter une garantie à son assurance actuelle ou décider de quitter sa compagnie pour une concurrente, les cas sont extrêmement variés suivant le type d’assurance souscrit. Le dossier de cette semaine détaillera donc chacune de ces démarches importantes dans la vie d’un assuré, afin de faciliter les requêtes auprès de sa société d’assurance.


    Laissez votre avis