Dossier Pro : Quelques cas particuliers des assurances pour les hébergements touristiques

    L'offre est vaste en matière d'hébergements saisonniers. Du petit pavillon meublé en bord de mer à la chambre d'hôtel en ville en passant par la caravane posée dans un camping à la montagne, tous sont particuliers, et à ce titre, tous doivent s'assurer en tenant compte de ces particularités.

    L’offre est vaste en matière d’hébergements saisonniers. Du petit pavillon meublé en bord de mer à la chambre d’hôtel en ville en passant par la caravane posée dans un camping à la montagne, tous sont particuliers, et à ce titre, tous doivent s’assurer en tenant compte de ces particularités.

    En premier lieu, les hôtels restaurants ne doivent pas omettre la garantie « intoxication alimentaire ». Cette protection est indispensable, bien qu’elle ne soit pas obligatoire, pour ne pas mettre en péril l’activité. Tous les hébergeurs qui proposent des repas doivent donc bien penser à prendre cette garantie.

    Les campings, eux, peuvent souscrire l’assurance « perte de charme ». « Un camping qui est en parti détruit par un incendie se verra indemniser et les végétaux replantés. Mais avant que ceux-ci n’atteignent la taille suffisante pour redonner l’ombrage précédent, l’exploitant risque de voir ses réservations baisser » explique Guylhem Féraud, président de la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air.

    Enfin, pour les locations de meublés, une assurance « loyers impayés » peut-être judicieusement souscrite pour couvrir tout défaut de paiement. Il arrive parfois qu’un hébergeur découvre que les locataires sont partis en ayant versé que les arrhes. Des garanties de loyers impayés sont disponibles chez bon nombre d’assureurs généralistes.

    Dans tous les cas, les fédérations comme les syndicats spécialisés recommandent fortement de donner le maximum d’information à l’assureur pour que celui-ci établisse dans les meilleures conditions possibles le devis et le contrat. Des assureurs spécialisés, courtiers en général, existent et proposent des contrats adaptés à chaque type d’activité. Le passage d’un expert dans le lieu exploité tend à couvrir au mieux l’activité et l’hébergement.


    Laissez votre avis