Assurance dépendance / Financement : Vers l’abandon d’un jour de congé supplémentaire ?

Le président de l’Agence nationale des service à la personne (ANSP), le député UMP de Meurthe-et-Moselle Laurent Hénart, propose aujourd’hui, dans une interview au Journal du dimanche, que les Français abandonnent un nouveau jour de congé pour financer la dépendance des personnes âgées.

“Les Français doivent abandonner un nouveau jour de congé et il faut mettre en place un système d’assurance, comme il existe une prévoyance retraite”, explique Laurent Hénart. “Je ne pense pas qu’il faille renouveler l’opération ‘jour férié’, trop compliquée à organiser, mais il faudra demander un jour de RTT aux Français”, ajoute-t-il.

Jugeant que “pour l’instant, la CSG (Contribution sociale généralisée) grève plus le travail que le capital”, il estime qu’il “faut donc rééquilibrer son prélèvement en augmentant la taxation du capital”. “Il faut demander un effort à tout le monde”, insiste Laurent Hénart. Selon lui, “il serait d’ailleurs logique de confier à la Caisse nationale de solidarité active (CNSA), qui gère déjà les fonds du ‘lundi de Pentecôte’, le pilotage du financement”. Il faudrait que les agences régionales de santé (ARS) prennent le relais sur le terrain”, affirme-t-il, car “le vieillissement, la dépendance et la santé sont étroitement liés”.

Paris, 16 octobre 2010 (AFP)


un commentaire sur “Assurance dépendance / Financement : Vers l’abandon d’un jour de congé supplémentaire ?”

  • Barnabé Vues :

    et puis quoi encore??? toujours les mêmes qui doivent trinquer

Laissez votre avis