Assurance maladie : Un tiers des bénéficiaires du RSA ne fait pas valoir ses droits à la CMU Complémentaire

Un tiers des bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA) ne fait pas valoir ses droits à la CMU complémentaire (CMU-C) alors qu’ils peuvent y accéder, selon le rapport d’activité 2009 du Fonds de financement de la Couverture maladie universelle (CMU).

« Une étude de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAMTS) indique qu’il est probable que les bénéficiaires de la CMU de base au titre du RMI-RSA, qui n’ont pas recours à la CMU-C, soient en partie des personnes qui ne rencontrent pas de gros problèmes de santé », précise le document.

Au 31 décembre 2009, 4.173.817 personnes bénéficiaient de la CMU-C, un chiffre en légère baisse sur un an mais qui risque de progresser en 2010, selon le Fonds. « La crise économique amorcée fin 2008 ne produit pas encore ses effets, mais les amortisseurs sociaux liés au risque de perte d’emploi devraient arriver à leur terme courant 2010 pour bon nombre de personnes », précise le rapport.

Le Fonds estime par ailleurs que les dépenses de la CMU-C connaissent une « évolution modérée ». La dépense moyenne pour la part complémentaire des bénéficiaires de la CMU-C est ainsi évaluée en 2009 à environ 417 euros, soit une augmentation de 2,6%. « On ne peut donc pas parler d’une quelconque dérive des dépenses des bénéficiaires de la CMU-C », précise le document.

Il indique également que le nombre de bénéficiaires de la Couverture maladie universelle (CMU) de base a dépassé fin 2009 la barre des 2 millions de personnes, représentant une augmentation de 40% sur un an. La CMU de base est à distinguer de la CMU complémentaire (CMU-C), plus connue. Alors que la CMU-C offre une complémentaire santé gratuite aux plus démunis, la CMU de base n’est pas liée aux ressources mais donne accès à l’assurance maladie de base aux personnes qui en sont exclues du fait de situations atypiques.

Paris, 26 mai 2010 (AFP)


un commentaire sur “Assurance maladie : Un tiers des bénéficiaires du RSA ne fait pas valoir ses droits à la CMU Complémentaire”

  • […] On apprend effectivement qu’un quart des effectifs de la CMU-Complémentaire santé est constitué de personnes qui ont obtenu la CMU de base concomitamment au RSA « socle ».  Que parmi les 282 400 Franciliens bénéficiaires de la CMU de base et du RSA « socle », 40 % n’ont pas fait valoir leurs droits à la CMU-C, soit 10 points de plus qu’en France métropolitaine, et on y apprend surtout que le recours de cette population à la CMU-C devrait toutefois augmenter grâce à l’aide au remplissage des formulaires de rSa « socle » et à une meilleure synergie entre les CAF et les Caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) qui instruisent les dossiers de CMU-C. Et oui… ça freinait un peu de se côté là… D’autant que les plus démunis contrairement à certaines idées reçues ne sont pas les mieux placés pour remplir ces fameux dossiers. Les associations sur le terrain ont bien évidemment aussi un rôle à jouer, mais la bonne volonté ne suffit pas forcément à assumer l’ampleur de la tâche, surtout quand les institutions traînent les pieds…http://www.news-assurances.com/assurance-maladie-un-tiers-des-beneficiaires-du-rsa-ne-fait-pas-valoi… […]

Laissez votre avis