Assurance santé : Une contribution forfaitaire pour les bénéficiaires de l’Aide Médicale d’Etat ?

Plusieurs associations d’insertion sociale et de patients ont demandé à la ministre de la Santé Roselyne Bachelot de renoncer à l’instauration d’une participation financière des bénéficiaires de l’Aide médicale d’Etat (AME), destinée aux étrangers les plus démunis.

Mme Bachelot avait dit le 16 juin, devant la commission des Finances du Sénat, qu’une « participation financière des bénéficiaires (s’imposait) » et qu’elle comptait « la proposer dans le prochain projet de loi de Finances » pour 2011. L’aide médicale AME est destinée aux personnes de nationalité étrangère résidant en France depuis plus de 3 mois, sans titre de séjour.

« Une contribution forfaitaire de 15 euros pour tout bénéficiaire ferait faire 3 millions d’euros d’économies », a estimé Mme Bachelot. Dans une lettre ouverte commune publiée jeudi, le Collectif interassociatif pour la santé (CISS), la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars), l’Observatoire du Droit à la santé des étrangers (Odse) et l’Union nationale interfédérale des oeuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (Uniopss) ont dénoncé « une regrettable et historique régression ».

Ils jugent la réforme « discriminatoire et dangereuse ». Si elle était adoptée, disent les associations, « les étrangers démunis bénéficiaires de l’AME seraient les premières et les seules personnes en situation de pauvreté à se voir exiger un droit d’entrée à l’aide sociale ». Ils rappellent enfin qu’elle irait à l’encontre d’une promesse faite le 11 janvier 2007 par le candidat à la présidentielle Nicolas Sarkozy de maintenir la gratuité de l’AME pour « les plus nécessiteux ».

Paris, 29 juillet 2010 (AFP)


Laissez votre avis