Le gouvernement repousse le problème de la dette sociale et de son financement

Le ministre du Budget Eric Woerth a indiqué jeudi que le gouvernement se pencherait sur le traitement de la dette et des déficits sociaux, qui vont encore s’alourdir en 2010, “quand la situation économique sera complètement rétablie”.

Excluant, dans un discours devant la Commission des compte de la Sécurité sociale, dont l’AFP a eu copie,  “toute hausse massive des prélèvements” ainsi que la reprise de la dette sociale par la Cades” (Caisse d’amortissement de la dette sociale), le gouvernement a décidé de répondre aux besoins de financement des comptes sociaux par des découverts de la “banque” de la Sécu, l’Acoss.

“Quand la situation économique sera complètement rétablie, nous nous poserons la question du traitement de la dette et des déficits”, a fait valoir M. Woerth, qui table sur une stabilisation du déficit du régime général “légèrement en-dessous de 30 milliards d’euros” à compter de 2011.

Dans l’avenir, il a jugé nécessaire d’engager des “réformes structurelles” pour redresser les comptes sociaux, citant notamment une poursuite du recentrage de l’assurance maladie sur les dépenses “les plus utiles médicalement” et le “rendez-vous 2010” des retraites.

Avec AFP


Laissez votre avis