Situs sbobet resmi terpercaya. Daftar situs slot online gacor resmi terbaik. Agen situs judi bola resmi terpercaya. Situs idn poker online resmi. Agen situs idn poker online resmi terpercaya. Situs idn poker terpercaya.

situs idn poker terbesar di Indonesia.

List website idn poker terbaik.

Situs agen slot terpercaya dan resmi

slot hoki terpercaya

slot online gacor Situs IDN Poker Terpercaya slot hoki rtp slot gacor slot deposit pulsa situs judi bola resmi Kumpulan bandar judi bola parlay terpercaya dengan pilihan game judi online terlengkap, mulai dari permainan slot online, togel online, casino online, tangkas dan masih banyak lagi. DominoQQ Situs judi online agencuan agen taruhan slot online yang memiliki fiture judi online paling cangih dan juga paling gacor online24jam judi bola


Santé / Mediator : La famille d’une victime demande une indemnisation à l’Etat

L'avocat de la famille d'une victime présumée du Mediator a demandé lundi, dans une lettre adressée au ministre de la Santé Xavier Bertrand, une indemnisation de l'État pour « préjudice né du défaut de vigilance ».

L’avocat de la famille d’une victime présumée du Mediator a demandé lundi, dans une lettre adressée au ministre de la Santé Xavier Bertrand, une indemnisation de l’État pour « préjudice né du défaut de vigilance ».
« L’État n’était pas nommément visé dans des procédures d’indemnisation, c’est le cas a partir d’aujourd’hui: les victimes que je représente demandent que l’État nous indemnise de leur préjudice né du défaut de vigilance », a déclaré à l’AFP Me Charles-Joseph Oudin.

« Le ministre a deux mois pour répondre. S’il dit ‘non’, nous attaquerons ce refus devant le juge administratif », a précisé Me Oudin, qui avait par ailleurs porté plainte devant le tribunal de Nanterre, en novembre 2010, pour « tromperie aggravée » contre les laboratoires Servier.

La malade, qui avait consommé du Mediator durant deux ans, est décédée en 2004. Antidiabétique largement détourné comme coupe-faim, le Mediator, commercialisé par Servier de 1976 jusqu’à fin 2009, date de son interdiction en France, aurait fait en 33 ans entre 500 et 2.000 morts.

« La responsabilité première est celle du laboratoire », a jugé Me Oudin. Cependant « il y a un partage de responsabilités, le laboratoire a mis sur le marché une molécule dont on connaît la dangerosité depuis 1995. L”Etat s’est laissé berné » en ne « tirant pas les conséquences de toutes les alertes depuis 1995 ».

Me Oudin a estimé notamment que l’Etat n’a pas « tiré enseignement des retraits » du Mediator du marché à l’étranger et n’a pas « mis en place de procédures de lutte contre les conflits d’intérêt ».

C’est, selon lui, « une faute majeure dans ce dossier ». Dans sa lettre à M. Bertrand, l’avocat estime que sans les dysfonctionnements de l’AFSSAPS, de la Haute autorité de santé (HAS) et du ministère de la Santé, « le Mediator aurait dû être retiré du marché en 1999 et que madame S. n’aurait jamais dû en consommer ».

Ces carences « caractérisent une faute au sens de la jurisprudence administrative », écrit-il dans sa demande d’indemnisation.

Paris, 28 mars 2011 (AFP)

Crédit Photo : DR


Laissez votre avis

judi togel