Suicide / France Télécom : Le PDG souhaite reconnaître « l’accident de service »

Le PDG de France Télécom-Orange, Stéphane Richard, a demandé que le suicide d’un de ses salariés, soit reconnu comme un « accident de service ».

Le PDG de France Télécom-Orange, Stéphane Richard, a demandé que le suicide d’un de ses salariés, qui s’est immolé par le feu le 26 avril dernier à Mérignac (Gironde) soit reconnu « sans attendre » comme un « accident de service ».

Stéphane Richard « a demandé a ce que soit engagée la procédure conduisant à la reconnaissance du suicide » comme « un accident de service », a indiqué le groupe. L’employé de 57 ans, qui avait le statut de fonctionnaire, a mis fin à ses jours en s’immolant par le feu sur le parking du site de France Télécom-Orange de Mérignac. Dans une lettre adressée à sa direction en septembre 2009, il affirmait notamment être « en trop ».

La reconnaissance d’un suicide comme accident du travail (ou accident de service pour les fonctionnaires) donne droit pour son conjoint à une indemnisation par la Sécurité sociale. Cette indemnisation peut être majorée en cas de reconnaissance de la « faute inexcusable » de l’employeur et complétée par une réparation de ce dernier.

CP : Kaihsu Tai-Wikimédia


Laissez votre avis