Assurance voyage : Une hôtesse détroussait les passagers

Selon LeFigaro.fr, une hôtesse de l’air qui appartiendrait à la compagnie Air France aurait été arrêtée vendredi dernier, après avoir commis une importante série de larcins sur des vols Paris-Tokyo notamment. L’employée profitait du sommeil des passagers pour leur dérober de l’argent en espèce ou encore des bijoux. Si l’hôtesse appartient vraiment à la compagnie, Air France ne remboursera pas les passagers lésés, l’affaire concernerait 142 vols long-courriers.

Le parquet de Bobigny a ouvert dimanche une information judiciaire pour «vols et tentatives de vols aggravés» après l’interpellation de Lucie.R, une hôtesse de l’air âgée de 47 ans. Placée sous contrôle judiciaire, cette dernière était surveillée depuis quelques mois déjà par la PAF (Police de l’Air et des Frontières), elle a été interpellée à l’aéroport de Roissy. L’hôtesse qui travaillerait pour la compagnie Air France, pourrait avoir détroussé des centaines de passagers pendant qu’ils dormaient. Cette dernière aurait reconnu les faits lors de sa garde à vue.

Depuis le mois de janvier, ce sont 142 avions qui ont été concernés par ces forfaits, notamment en classe affaire. Les victimes, originaires d’Asie pour la plupart, voyageaient principalement sur les lignes entre la France et l’Asie avec beaucoup d’argent ou d’objets de grandes valeurs. Le montant du préjudice pourrait s’élever à plusieurs dizaines de milliers d’euros. L’enquête a également mis au jour des dépôts au Crédit municipal de Rouen de bijoux et de pierres précieuses par l’hôtesse depuis quelques mois. En perquisitionnant à son domicile, les policiers ont confisqué des chèques vacances, des chèques vierges ou encore des numéros de cartes bancaires dérobés depuis mars 2009.

Contactée par la rédaction de News Assurances, la compagnie Air France ne confirme pas qu’il s’agit d’une de ses hôtesses. Le transporteur ajoute que si par ailleurs, cette hôtesse appartenait bien à ses employés, il ne remboursera pas les passagers qui ont été volés, car il n’est responsable que des bagages en soute. Les voyageurs devront donc se retourner vers leurs propres assureurs pour se faire dédommager. L’hôtesse, elle, risque de très lourdes peines puisqu’elle aurait d’ores et déjà reconnu plus d’une vingtaine de larcins…


Laissez votre avis