Les garanties des conventions obsèques

Même si cela peut sembler lugubre, préparer ses funérailles à l’avance permet de soulager sa famille de bien des démarches délicates. Des obsèques peuvent se révéler couteuses et pénibles psychologiquement, les garanties de conventions obsèques tendent à palier ces troubles.

Si le souscripteur est vivant

Si le souscripteur est vivant, il peut édicter ses volontés à la signature du contrat obsèques. Il y décrit ainsi la façon dont il désirerait que se déroulent ses funérailles.Ses souhaits seront ensuite transmis à sa famille par courrier dans le but de les appliquer.

Le souscripteur peut bénéficier d’une aide téléphonique pour obtenir des renseignements sur le marché funéraire, sur les démarches, sur la rédaction du courrier ou une mise en relation avec un psychologue.

Au décès du souscripteur

L’organisation des funérailles selon les volontés du défunt restent effectives avec des garanties supplémentaires :

– Le rapatriement du corps : si ce dernier se situe à plus de 50 km de sa résidence principale
– Une aide ménagère à domicile : elle est limitée à quelque heures et à utiliser dans les 10 jours suivant le décès
– Le déplacement d’un membre de la famille vers le lieu du décès
– Une assistance psychologique pour la famille.

Attention

Les garanties des conventions obsèques sont limitées dans le temps.

Conseils

 Il existe plusieurs catégories de garanties des contrats, définissables en prestations :

– Accompagnement de la famille : Fabrication des faire-parts
– Organisation des funérailles : Démarches administratives, courrier
– Prise en charge du défunt : Toilette du corps, soins de conservation, transfert du corps
– Mode de sépulture : Inhumation, crémation ;
– Détails de la cérémonie : Convoi funéraire, choix des fleurs, musique, maître de cérémonie
– Accessoires : Choix du cercueil, des capitons, du bois, de la décoration de la tombe et de l’urne.

Exceptions

Tous les décès ne sont pas pris en charge par les conventions obsèques. C’est le cas pour :
– Les décès suite à une rixe, d’actes de terrorisme, un crime (sauf cas de légitime défense;
– Un individus décédé ayant participé à une émeute, une guerre civile, une insurrection
– Pour un individu décédé ayant utilisé une arme à feu, piloté un avion ou un engin de guerre, été en contact avec des rayons ionisants.

Les victimes des explosions atomiques peuvent être exclues, tout comme les personnes qui se sont suicidées dans la première année du contrat d’assurance.

 


Laissez votre avis