Médiateur des assurances : comment bénéficier de son service?

Contracter une assurance peut engendrer des litiges. Lancer une procédure judiciaire s’avère un acte difficile qui demande du temps et de l’argent. >. La création d’un service de médiation fut acceptée par le groupement des entreprises mutuelles d’assurances depuis 1993. La solution est donc de faire appel à un médiateur des assurances : comment bénéficier de son service?

Epuisez les recours à l’amiable.

Avant de saisir le médiateur, vous devez résoudre le litige en suivant la procédure interne. Prenez contact avec votre assureur et négociez une solution consensuelle pour régler le litige. Si le problème persiste, saisissez son service clientèle pour engager une réclamation. Pour ce faire, vous devez constituer un dossier qui va spécifier la référence de votre contrat d’assurance, votre coordonnée téléphonique et la nature du litige. Si aucune solution n’est trouvée, passez à l’étape suivante : la saisine d’un médiateur des assurances.

Engagez une procédure écrite.

Pour bénéficier du service d’un médiateur, il est nécessaire de faire une demande par écrit. Sachez que la démarche est confidentielle et gratuite. La lettre doit contenir votre nom et votre adresse, le nom et l’adresse du médiateur, l’explication du litige qui vous oppose avec votre assureur. Terminez votre message en le sollicitant pour intervenir en sa qualité de médiateur auprès de votre assurance. Ne pas oublier de joindre les documents utiles pour traiter le dossier. Votre lettre doit être expédiée par voie recommandée avec avis de réception.

Laissez agir le médiateur.

Les litiges peuvent avoir plusieurs sources : refus de prise en charge, indemnisation insuffisante et bien d’autres. La mission du médiateur est de solutionner le problème qui existe entre vous et votre assureur. Afin de pouvoir statuer sur le dossier, il va recueillir les informations auprès des deux entités. Conformément à la charte de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances, il dispose de 3 mois pour rendre son avis. Ce délai court à partir de la date de réception de votre dossier. Si le litige n’est pas résolu, vous pouvez saisir le tribunal.