« Le forfait 1 euro » : Une participation supplémentaire du malade

Depuis janvier 2005, les actes médicaux sont soumis à une participation forfaitaire de 1 euro par l’assuré social. Cette mesure a permis d’augmenter les honoraires des médecins sans que cela ne coûte quoi que ce soit à l’Assurance Maladie.

Sont concernés par cette participation forfaitaire toutes les consultations chez un médecin généraliste ou un spécialiste, dans ou en dehors du parcours de soins coordonnés, où que se tienne cette consultation.
Néanmoins, les consultations chez le chrirugien-dentiste, les soins d’un masseur-kinésithérapeute, d’une sage-femme, d’une infirmière, d’un orthophoniste ou d’un orthoptiste ne sont pas soumis au forfait.

Les patients qui sont âgés de moins de 18 ans, les femmes enceintes (à partir du premier jour du 6e mois de grossesse) et les bénéficiaires de la CMUC ou de l’Aide médicale d’Etat (AME) n’ont pas à payer l’euro de forfait.

Enfin, le montant total de la participation forfaitaire est au maximum de 50 euros par an et par personne. Un plafond de 4 euros existe également par jour par personnel de santé dans le cadre de réalisation d’actes de biologie ou de multiples consultations d’un même médecin dans une seule journée. Par contre, si l’assuré consulte plusieurs médecins le même jour, il devra s’acquitter d’un euro à chaque fois.


Laissez votre avis