Geneviève Fioraso s’engage pour la santé des jeunes

La Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso, a annoncé un plan d’action en faveur de la santé étudiante pour 2014.

Face à la volonté de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche d’améliorer la santé des étudiants, la LMDE, principale mutuelle santé des étudiants, demande à ce que les mutuelles et organisations représentatives étudiantes soient associées à la construction du plan d’action. Selon l’organisme c’est un des seuls moyens pour qu’il réponde aux attentes des étudiants.

A l’occasion d’un débat parlementaire sur la Sécurité sociale des étudiants, la Ministre a annoncé que le plan “vie étudiante”, prévu pour 2014, comprendra un plan santé à destination de tous les étudiants. La gestion de la Sécurité sociale par les mutuelles étudiantes a une nouvelle fois été pointé du doigt par les sénateurs.

Lutter contre le recul d’accès aux soins

Bien que la sénatrice Catherine Procaccia ait critiqué le fait que “l’amélioration de la situation à la LMDE tarde à venir“, la LMDE, de son côté, salue le lancement du plan d’action en faveur de la santé étudiante. La mutuelle demande même à ce que ce dernier soit “ambitieux afin de lutter contre les reculs de l’accès aux soins des étudiants induits par la dégradation de leur situation sociale.

La dernière enquête de la LMDE montre que 34% des étudiants renoncent à des soins, et que 19% d’entre eux n’ont pas de complémentaire santé. La Ministre a indiqué que ce dernier chiffre s’élève même à 40% chez les étudiants dont les parents gagnent moins de 1 500€ par mois.

Créer des centres de santé universitaires

L’accès automatique à la CMU complémentaire pour les étudiants boursiers en situation de rupture familiale a été mis en place. Par ailleurs un travail commun entre le ministère des affaires sociales et de la santé afin de favoriser l’accès à l’ACS des boursiers du CROUS a également été annoncé.

Selon la LMDE, “la transformation des services de médecine préventive universitaire en « Campus Santé » doit s’accompagner de moyens afin d’en faire de vrais centres de santé universitaires, regroupant de nombreuses spécialités médicales en secteur 1 et pratiquant le tiers payant afin d’endiguer le renoncement aux soins.

La ministre de l’enseignement supérieur a également souligné l’importance du régime étudiant de sécurité sociale dans l’acquisition de l’autonomie des étudiants et pour apporter des réponses adaptées aux enjeux de santé des étudiants, notamment en matière de prévention.

Enfin, la date d’affiliation des étudiants sera avancée du 1er octobre au 1er septembre, afin d’accompagner la date de la rentrée universitaire, dès la rentrée 2014.

La LMDE demande plus

La LMDE lance un appel au gouvernement afin que cette dernière mette en place d’autres mesure pour la santé des étudiants :

La mutuelle demande la mise en place d’une affiliation pluri-annuelle, pour éviter aux étudiants de réitérer leurs démarches chaque année, le retour à un opérateur unique pour la gestion du régime étudiant et l’extension du régime étudiant à l’ensemble des étudiants, y compris l’ensemble des étudiants salariés, des doctorants ou des apprentis.


Laissez votre avis