L’agence du médicament inculpée

L’ANSM a été mise en examen hier, mardi 19 mars, pour homicides et blessures involontaires. L’agence du médicament est accusée par la justice de s’être montrée trop laxiste envers la menace représentée par la Mediator.

L’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) inculpée pour homicides et blessures involontaires. Le couperet est tombé hier, mardi 19 mars. L’agence est accusée de s’être révélée trop laxiste et négligente, de 1999 à 2005, face à la dangerosité du Mediator alors que des alertes circulaient. La mise en examen a été directement stipulée à Dominique Maraninchi, Directeur de l’agence.

Lors d’un rapport remis en janvier 2011 sur l’affaire Mediator, l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) a dénoté de “graves défaillances de pharmacovigilance”, alors que le benfluorex, molécule composant le médicament, aurait du susciter davantage de contrôle.

L’ANSM va donc rejoindre Jacques Servier, dont le laboratoire a créé le Mediator, sur le banc des accusés. Rappelons que le Mediator pourrait être responsable de 500 à 2.000 morts. Deux anciens salariés de l’ANSM ont par ailleurs été déjà mis en examen le mois dernier pour avoir perçu des rétributions des laboratoires Servier.


Laissez votre avis