Escroquerie à l’assurance : 6 personnes en garde à vue après l’incendie de fin juillet dans les Bouches-du-Rhône

Six personnes ont été placées en garde à vue à Marseille dans l’enquête sur l’incendie qui avait détruit fin juillet 900 hectares de végétation dans les Bouches-du-Rhône, dont le propriétaire du véhicule à l’origine des flammes, a-t-on appris mercredi de source proche de l’enquête.

La juge d’instruction d’Aix-en-Provence, Justine Aubriot, est chargée du dossier. Le feu, survenu dans la nuit du 24 au 25 juillet, avait été provoqué par l’incendie d’un véhicule 4×4 de luxe sur la commune de Châteauneuf-les-Martigues, déclaré volé la nuit précédente, avant de progresser très rapidement, attisé par un fort mistral, en direction de Sausset-les-Pins et Carry-le-Rouet. Environ 750 pompiers et 130 engins avaient été mobilisés.

La voiture avait été retrouvée carbonisée dans un secteur isolé, au milieu d’un massif. « Toutes les pistes sont explorées, aussi bien une escroquerie à l’assurance, ou la piste d’un véhicule qui aurait servi à commettre d’autres faits, ou une piste d’incendiaire proprement dit. En même temps, cela paraît un peu curieux », avait-on alors indiqué au parquet d’Aix-en-Provence.

Il s’agissait du premier gros incendie de l’été en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il y a un an, 1.100 hectares de végétation avaient été dévastés aux portes de Marseille et plus de 6.000 avaient brûlé en Corse.

Marseille, 11 août 2010 (AFP)


Laissez votre avis