Fait-divers : Battu à mort sur l’A13 à cause d’un constat amiable

Deux hommes de 21 et 22 ans ont été mis en examen et écroués lundi soir pour avoir battu à mort un homme dans la nuit de samedi à dimanche lors d’une rixe sur l’autoroute A13, dans les Yvelines, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Les deux jeunes hommes nient les faits et reconnaissent seulement leur présence lors de la bagarre, a précisé la source judiciaire. « Tout est parti d’un refus de constat amiable, on n’a jamais vu ça », a déploré la même source. Dans la nuit de samedi à dimanche vers 01H00, sur l’A13 au niveau de la commune de Chapet, près des Mureaux, la voiture d’un homme qui partait en vacances en famille entre en collision avec une Renault conduite par une jeune femme.

Les véhicules sont légèrement éraflés et la jeune conductrice à l’origine de l’accrochage refuse de signer le constat amiable. Le ton monte et elle appelle des amis en renfort. Une dizaine de jeunes gens déboulent alors en voiture et une bagarre éclate au bord de l’autoroute. Un homme âgé de 30 ans est roué de coups, notamment au visage. Quatre autres membres de la famille de la victime ont été blessés, selon une autre source judiciaire.

A l’arrivée de la police et des secours, la conductrice impliquée dans l’accrochage et ses amis ont pris la fuite et l’homme tabassé, gravement blessé, a été transporté à l’hôpital Georges Pompidou à Paris, selon la même source. Souffrant de graves lésions cérébrales, il a succombé à ses blessures, a précisé cette source. Selon une source policière, la victime, originaire de Torcy (Seine-et-Marne), est décédée dimanche peu avant minuit.

Versailles, 29 juin 2010 (AFP)


un commentaire sur “Fait-divers : Battu à mort sur l’A13 à cause d’un constat amiable”

  • Al Capone Vues :

    Pour une connerie de constat amiable et le refus d'une simple signature, deux hommes vont finir devant une cour d'assises qui va les envoyer pour au moins 20 ans au trou. Une histoire de fou

Laissez votre avis