Justice : Marisol Touraine veut éviter des “victimes de l’indemnisation” dans l’affaire Mediator

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, veut que les experts de l’Oniam chargés d’examiner les demandes d’indemnisation des victimes du Mediator modifient leur manière de travailler pour éviter de faire des “victimes de l’indemnisation”.

D’après des chiffres dévoilés mercredi, seulement 20 dossiers d’indemnisation ont fait l’objet d’un avis positif de ce collège indépendant d’experts de l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (Oniam).
563 ont été rejetés, dont 555 pour “absence de causalité prouvée” entre les pathologies signalées et la prise du Mediator.

La faiblesse du nombre des dossiers acceptés a provoqué une forte émotion.

“Il faut que cette commission reprenne sa manière de travailler (…) et qu’il n’y ait pas des hommes ou femmes qui se sentent victimes de la commission alors qu’ils ont été victimes du Mediator”, a souhaité Mme Touraine vendredi sur Canal+.
“Le doute ne doit pas profiter aux laboratoires Servier”, a-t-elle ajouté. Pour elle, “il ne faut pas qu’il y ait des victimes de l’indemnisation comme il y a eu des victimes du Mediator”.

Mme Touraine veut que le collège d’experts de l’Oniam “se prononce dans un esprit de rapidité, d’ouverture et de justice”.

La ministre a précisé qu’elle allait écrire à ce collège pour lui indiquer qu’elle “souhaite” qu’il “prenne connaissance de l’ensemble des études les plus récentes, certaines sur le point de sortir, sur l’impact du Mediator”.

Lire aussi : Santé / Prévention : De nouvelles règles européennes pour éviter un scandale de type Mediator


Laissez votre avis