Le président de l’Afer assigné en justice pour “faute de gestion”

L’actuel Président de l’Afer a été assigné en justice, jeudi, par un des anciens présidents, Pierre-Marie Guillon, de l’association d’épargnants.

Pierre-Marie Guillon accuse Gérard Bekerman de “fautes de gestion”. L’ancien Président lui reproche d’avoir fait désister l’Afer en tant que partie civile, lors du procès de ses fondateurs en 2006.

Gérard Athias et André le Saux avaient alors été reconnus coupables d’avoir détourné 130M d’euros au détriment des adhérents de l’Afer. Ils avaient passé un accord occulte de rémunération avec l’assureur Abeille Vie (devenu Aviva), qui fournit les contrats d’assurance-vie de l’association.

M. Guillon, qui a précisé lors d’une conférence de presse agir au nom de l’Afer, a réclamé “la démission forcée” de Gérard Bekerman, ainsi que le remboursement des rémunérations que ce dernier a perçues ces dernières années.

Interrogé par l’AFP, M. Bekerman a répondu qu’il n’y avait rien d’inhabituel dans ces attaques, “rien de nouveau dans cette énième assignation” et que ses opposants “perdent leurs procédures judiciaires tout le temps. A l’approche de chaque AG, c’est leur manière d’agir, ils instrumentalisent la justice, et recherchent un écho médiatique, c’est leur manière d’exister“, a-t-il ajouté.

L’Afer, est l’une des principales associations d’épargnants qui commercialise des produits d’assurance-vie. Elle revendique environ 720.000 adhérents.


Laissez votre avis