Un opticien condamné à verser 50.877 euros pour fraude à l’assurance

Un opticien de Haute-Saône vient d’être condamné à 50.877 euros d’amende et 3 mois de prison avec sursis pour fraude à la Sécurité sociale et escroquerie envers la mutuelle Acoris.

Les particuliers ne sont pas les seuls à se laisser tenter par le jeu de la fraude à l’assurance. Nombreux sont aussi les professionnels de santé à s’y bruler les doigts. Dernier cas en date, un opticien de Haute-Saône soupçonné d’avoir indument perçu 128.000 euros de remboursement de prestations. Sa technique ? Avoir trouvé la poule aux œufs d’or en la mutuelle Acoris, seul et unique organisme à prendre en charge deux montures à l’année. Ainsi, dès qu’il servait un adhérent, l’opticien lui faisait bénéficier de son offre privilège d’une seconde paire de lunettes à 1 euro. Le particulier n’y voyait que du feu dans la mesure où le tiers-payant était appliqué. La mutuelle recevait ensuite deux factures différentes de celles réellement établies, faisant état de deux montures à un certain coût. Soit, bien plus élevés que le simple euro encaissé. Acoris a constaté l’arnaque en 2008, après réception de multiples réclamations de clients se plaignant de ne pas être remboursés pour leur seconde monture. Ce qu’Acoris, floué, considérait en fait comme étant la troisième paire, d’où la motivation du refus de prise en charge.

Aveux de l’opticien

Incarcéré le 9 juin 2008, l’opticien a directement reconnu les faits. Incriminé par Acoris pour un préjudice de 128.000 euros sur les montures et 67.144 euros sur des appareils auditifs, l’opticien a avoué avoir fauté sur 60 dossiers seulement, soit pour un montant de 12.000 euros. Le tribunal l’a personnellement condamné le 12 aout dernier à 3 mois de prison avec sursis, assortis de 3.000 euros d’amende. Sa société d’optique écope, quant à elle, de plusieurs amendes: 20.000 euros, 377 euros à la CPAM de Haute-Saône et 500 euros pour ses frais, et enfin 27.000 euros de dédommagement à Acoris.


Laissez votre avis