Grève / Trafic aérien : La situation se dégrade au deuxième jour

Alors que Easyjet s’engage à assurer aujourd’hui 95% du trafic, du côté d’Air France la tendance s’aggrave. La compagnie française espère maintenir 70% des vols courts et à peine 50% des long-courriers.

Particulièrement suivie hier, la grève dans le transport aérien s’intensifie aujourd’hui avec 50 à 66% d’absence auprès du personnel. Un effet boule de neige relayé par les syndicats SNPL (pilotes), Unac, SNPNC, Unsa (agents de bord, de cabine) ainsi que par les fédérations FO, CFDT et CGT de l’aérien (agents en escale, avitailleurs, bagagistes…)

Insatisfaits, les grévistes prolongeront leur mouvement jusqu’au jeudi 9 février, protestant contre une proposition de loi leur ordonnant d’annoncer tout débrayage 48h au préalable.

Air France en mauvaise position

Malgré quelques perturbations sur leurs échanges, la majorité des compagnies aériennes, dont Easyjet et British Airlines, sont parvenues à limiter leur suppression de vols, couvrant hier 95% de leur trafic. Ils promettent une situation stable pour ce deuxième jour.

Du côté d’Air France, les annulations croissent de façon exponentielle. A 7h ce matin, 78 départs étaient rayés à Paris-Charles de Gaulle, plus de 40 à Orly, 26 à Marseille-Provence, 25 à Bordeaux-Mérignac, 13 à Toulouse-Blagnac et 11 à Nice. Les vols à l’arrivée affichent les mêmes bouleversements.

Modalités d’échange et de remboursement pour les usagers

En dépit de ces multiples et contraignantes annulations, les compagnies aériennes tentent au maximum de répartir les passagers pénalisés sur les vols suivants. A priori, chaque voyageur devrait donc y trouver son compte, en décollant le jour prévu mais avec quelques heures de retard.

Dans les cas d’annulation totale, Easyjet dédommage immédiatement tout passager de la valeur exacte de son billet. Facile et rapide, la demande peut se faire directement en quelques clics sur le site de l’avionneur.

Air France quant à elle propose un panel diversifié de solutions pour tout usager lésé:

– Report gratuit du voyage jusqu’au 16 février, au sein de la même classe.
– Report du voyage du 17 février au 5 avril moyennant le règlement de la différence si le tarif est plus élevé.
– Au delà du 5 avril, obtention d’un avoir valable 1 an avec possibilité de modifier les points de départ et de destination.
– Remboursement (à l’exception des frais de service) si le vol atteste de plus de 5h de retard ou si le passager préfère y renoncer.

Chaque voyageur bloqué la nuit durant à cause de la perturbation de son vol, pourra bénéficier de la mise à disposition d’une chambre dans un hôtel avoisinant l’aéroport.

Consultez aussi notre fiche pratique pour savoir Comment se faire rembourser un billet en cas de grève ?


Laissez votre avis