Nuage de cendres : création d’une cellule de crise pour rapatrier les français bloqués à l’étranger

François Fillon réunira à nouveau dimanche, à 16H00 à Matignon, les ministres de son gouvernement “concernés par les conséquences du nuage volcanique”, consécutif à une éruption survenue en Islande, ont annoncé ses services dans un communiqué.

Aucune précision supplémentaire n’a été donnée.

Le Premier ministre avait déjà rassemblé samedi matin autour de lui plusieurs membres du gouvernement dont Jean-Louis Borloo (Ecologie), Brice Hortefeux (Intérieur), Roselyne Bachelot (Santé), ainsi que des responsables de Météo France, d’Aéroports de Paris et de la direction générale de l’aviation civile.

Une réunion à l’issue de laquelle ses services avaient annoncé que la plupart des aéroports fermés en raison du nuage de cendres – dont les trois parisiens (Roissy, Orly, Le Bourget) – le resteraient jusqu’à au moins lundi matin.

Dimanche une demi douzaine seulement d’aéroports, dans le sud-ouest du pays, restaient ouverts pour permettre le rapatriement de voyageurs bloqués depuis parfois plusieurs jours à l’étranger.

Le pilotage d’une “cellule de crise” sur cette question du rapatriement a par ailleurs été confiée samedi à Jean-Louis Borloo.

Ce chaos sans précédent dans le transport aérien dure depuis trois jours, après la progression vers le sud du nuage de cendres échappé du volcan islandais Eyjafjöll, en éruption depuis mercredi.

Paris, 18 avr 2010 (AFP)


Laissez votre avis