Trafic aérien : la moitié des vols sont assurés en Europe

L’ ‘activité aérienne en Europe doit reprendre, mardi 20 avril, de manière plus régulière après cinq jours de paralysie quasi totale. La situation reste cependant encore très dépendante de l’évolution du nuage qui recouvre une grande partie du continent.

A la mi-journée, Eurocontrol prévoyait que la moitié des vols, soit 14 000 avions, “pourront être opérés aujourd’hui dans l’espace aérien européen, ce qui représente la moitié du trafic prévu”. Lundi, seuls 32,6 % des vols prévus ont pu avoir lieu en Europe.

Cette reprise partielle du trafic fait suite à la réunion des ministres des transports européens, qui ont décidé d’ouvrir le trafic dans les zones où les cendres volcaniques venues d’Islande ne sont pas trop denses. Les ministres ont établi lundi une distinction entre des zones d’interdiction totale où persistent des concentrations trop fortes de particules et des zones de précaution, où le trafic doit reprendre dans des corridors spécifiés.

Le trafic aérien reprend peu à peu dans l’espace aérien français, le territoire national étant considéré comme “zone de précaution” après les vols d’essai effectués par Air France-KLM. Cela a permis la mise en place, depuis 8 heures, de corridors aériens entre Paris et les aéroports du sud de la France. Les aéroports au nord d’une ligne Nantes-Nice sont peu à peu rouverts et au sud de cette ligne, Nantes compris, les aéroports demeurent accessibles. L’aéroport de Lyon a rouvert dès lundi à 20 heures.

Pour connaître les conditions de remboursement, consultez notre article Assurance annulation : le remboursement des billets d’avion annulés

Paris, 20 avril 2010 (AFP)


Laissez votre avis