Transport aérien / éruption Islande : tous les vols longs courriers sont assurés

L’espace aérien français et tous les aéroports du pays sont ouverts mercredi, ce qui doit permettre d’assurer 100% des vols long-courriers et 75% des moyen-courriers, a annoncé dans un communiqué la direction générale de l’aviation civile (DGAC).

Après six jours de paralysie due au nuage de cendres de l’éruption du volcan islandais le 14 avril, “l’espace aérien français est ouvert“, indique la DGAC qui parle d’un “retour progressif à la normale“. “Tous les aéroports français sont ouverts et devraient être au moins assurés 100% des long-courriers et 75% des moyen-courriers“, selon la direction générale de l’aviation civile, qui précise toutefois que “certaines destinations vers le nord de l’Europe peuvent rester provisoirement suspendues“.

Suivant le parcours du nuage de cendres et son impact sur les avions, la DGAC dit “poursuivre son programme de surveillance particulier dans la zone de prudence défini par la communauté scientifique, Météo-France et du centre de veille volcanique de Londres“.

Ce programme de surveillance tient compte de toutes les informations techniques fournies par les constructeurs aéronautiques et des résultats des vols d’essai réalisés depuis dimanche par les compagnies aériennes, comme Air France, qui poussaient pour une réouverture des espaces aériens en Europe.

L’éruption de l’Eyjafjöll a perdu selon la protection civile islandaise 80% de son intensité depuis samedi. Depuis son début le 14 avril, le nuage de cendres craché par le volcan, baladé au gré des vents de l’Atlantique jusque dans l’ouest de la Russie, a plongé dans le chaos le transport aérien international.

Et un changement de direction du vent devait pousser en fin de semaine le nuage vers l’Arctique, selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Mais les autorités et compagnies aériennes ont averti qu’il faudrait plusieurs jours pour un retour à la normale.

Paris, 21 avril 2010 (AFP)


Laissez votre avis